{200,90}
Creative Common By SA

L’écriture permet de mieux créer {id_article}

Article AGORA VOX
mardi 16 juillet 2013 par Matthieu GIROUX

Il est possible de créer sans écrire. Mais sans écrire il faudra revoir sa création si sa mémoire fait défaut. L’écriture associée à la réflexion platonicienne permettent d’élaborer les meilleures créations.

Tout ce qu’on crée nécessite préparation. On peut élaborer toute une démarche dans son esprit. Seulement les notes que l’on aura prises seront ce qui portera notre démarche, non seulement parce qu’on les aura écrites mais aussi parce qu’on les aura critiquées, revues, améliorées ensuite.

On dit que Mozart écrivait ses partitions d’une seule traite. Seulement avant ses lettres avaient engagé une discussion sur les limites de l’humain, celles qui parlent du quotidien, afin de s’adresser aux autres. Il s’appropriait dans ses musiques les comportements humains, en les lisant pour les analyser.

Si vous créez sans écrire et donc vous sans vous contredire, sans aller sur les limites de l’humain en croyant qu’il faut plaire aux autres, vous perdez de la conviction et donc de la persuasion. Même ceux qui mentent savent cela. Les menteurs les plus crus mentent sur les limites de l’humain afin que vous y croyiez.

Aller à la source comme un journaliste permet de garder sa vertu et de chercher sa vérité pour son propre bonheur. La vertu est éternelle si chacun veut son propre épanouissement et l’éternité de notre civilisation. Chercher son propre épanouissement c’est chercher à défendre avant tout la civilisation humaine, parce que l’éternité et la raison créative sont permises par notre civilisation.

C’est la réflexion platonicienne qui a permis la renaissance. On peut par exemple citer la construction du dôme de la cathédrale de Florence qui a nécessité la création d’hypothèses par expériences. Cette réflexion platonicienne permet la recherche du bonheur. L’écriture est centrale dans la réflexion platonicienne, car elle permet de savoir ce qu’on a dit pour établir ensuite des hypothèses. Il est très rare de se souvenir d’une phrase telle qu’elle a été dite.

Il est donc primordial d’écrire dès que l’envie vient, car on se posera plus facilement la question du pourquoi, puisque son écrit pourra plus facilement évoluer. On pourra mieux sculpter ce que l’on aura pensé. On pourra se rapprocher des limites de l’humain pour y rester par ses écrits devenant alors de véritables lectures à ses yeux.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 37977

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS3 Vers le génie scientifique

Creative Commons License