{200,90}
Creative Common By SA

La créativité à valeur productive {id_article}

dimanche 19 janvier 2014 par Matthieu GIROUX

Sans les industries une société contemporaine se détruit. En effet, les industries permettent d’améliorer la nature, si on détermine leurs objectifs pour cela grâce au protectionnisme. Avec les industries, nous pouvons apporter la profusion grâce à la densité d’énergie du nucléaire. La créativité pourra ainsi prendre plus de valeur que le matériel.

Éduquer un enfant sans utiliser sa créativité est une folie. On crée plus facilement des robots, des exécutants, qui vont nous conduire droit dans le mur. Max Planck dit que ce sont les esprits créatifs géniaux et rebelles qui transcendent notre science. Avec la science on peut transformer la nature et donc l’univers.

On peut se demander pourquoi être intelligent semble pour certains inaccessible. Les dernières recherches sur le cerveau sont très intéressantes à ce sujet : Notre cerveau peut se transformer complètement avec une nouvelle activité créative. Notre esprit, lorsqu’il évolue par une nouvelle activité, va en quelque sorte se densifier. On a ainsi décelé que des cellules neuronales étaient créées sur la périphérie du cerveau, et que le sang circulait mieux avec une nouvelle activité créative. Seulement trouver de nouveaux repères en forçant son esprit à évoluer peut faire peur. Si nous ne voyons pas que cela nous est utile, nous pensons que nous sommes non seulement idiots de ne pas vouloir évoluer, mais en plus notre esprit peut rester dans cette stagnation. Nous plongeons alors dans cette régression, tout simplement parce que notre esprit doit travailler pour se souvenir de ce qui a été fait.

Ainsi apprendre le piano densifie la connectivité de son cerveau. Lorsque j’ai commencé à apprendre le piano à 37 ans, mon esprit a dû se concentrer difficilement pour jouer quatre voix à deux mains. Je n’arrive toujours pas à jouer plusieurs voix au piano. Seulement j’ai remarqué que je faisais plus facilement des liens lorsque je méditais. C’est en faisant mal du piano que j’améliore mes articles. Quelqu’un qui ne méditera pas ne se rendra pas forcément compte de cela. Une activité créative doit donc être en lien avec la capacité de notre esprit à apprendre. Elle doit surtout permettre de constater qu’évoluer sert à produire quelque chose pour soi et les autres. Avant d’apprendre un instrument de musique il est nécessaire de passer du temps à la réflexion, afin que notre esprit soit prêt à évoluer. Cela est permis par la musique classique et l’écriture de poèmes.

Qu’est ce que la valeur et à quoi sert-elle ?

Henry Charles Carey nous écrit que la valeur est la résistance à obtenir quelque chose. La valeur peut sembler matérielle, mais elle est surtout dépendante de notre volonté. Pour Robinson Crusoé un filet avait beaucoup de valeur. Tant qu’il ne pouvait manger aucun poisson ceux-ci n’avaient aucune valeur. Quand il a pu pêcher des poissons, les fruits facilement accessibles ont perdu de la valeur. La richesse c’est surtout savoir utiliser ce qu’on a. C’est savoir dépasser la vision matérielle en s’élevant.

Un monde où il y aurait profusion se dérogerait de la notion de valeur matérielle. C’était la volonté du Conseil National de la Résistance. Selon Henry Charles Carey, moins la valeur matérielle a d’importance, plus l’esprit créatif est favorisé. Avec un monde de simples consommateurs, on nous restreint pour empêcher notre créativité, comme Zeus le voulait.

Les financiers redoutent les gens créatifs, parce qu’ils sont moins frustrés qu’eux et surtout parce qu’ils sont véritablement heureux, mais aussi parce qu’ils peuvent renverser la tendance à l’abrutissement. La créativité que nous possédons fait que nous sommes capables de comprendre l’univers, aspect plus primordial que celui d’être univers.

Seulement on nous dira que la créativité est inaccessible. Avec le système éducatif actuel cela semble facile à croire. C’est pour cette raison que le projet Amadeus, proposé aux municipales, est important. Avec une activité musicale, les enfants vont non seulement apprendre à comprendre les autres et donc la société, mais en plus cela repousse leurs limites afin de transformer leur esprit. Ils auront alors envie d’utiliser leurs nouvelles compétences, donnant sans doute accès à la création dans l’école.

La résistance à obtenir quelque chose peut nous galvaniser comme nous désunir. Trop de freins à son propre développement peuvent être nuisibles. Seulement un enfant, s’il voit beaucoup de résistance à obtenir certaines activités, peut trouver beaucoup de valeurs à ces activités. Le respect des parents pour ce qui est important est par ailleurs primordial. On peut citer l’exemple de Bach. Il devait cacher à ses parents qu’il avait lu un livre de partitions. Avoir accès à un livre avec beaucoup de valeur a créé en lui la passion. Sa recherche de vérité lui a donné envie d’assimiler ce livre. Le travail fourni devenait un plaisir. Une passion se déclenche selon notre recherche de vérité. Notre esprit nous demande d’évoluer ou de fournir un travail productif. Si nous ne pouvons accéder à ce dernier nous pouvons nous désunir.

Inciter à évoluer

Les enfants ont l’esprit vif. Ils comprennent ou assimilent facilement tout comportement. Ils reconnaissent très facilement ce qui est beau autour d’eux, ce qui nous parle en somme. Il ne s’agit aucunement d’une beauté esthétique, mais bien de ce qu’apporte la civilisation avec sa possible éternité. Les enfants assimilent très facilement une sonorité ou une musique. Un enfant va vite comprendre l’intérêt d’une belle musique. C’est ainsi que le père de Mozart a appris à Mozart à jouer avec des instruments. Si la musique de Bach l’a inspirée, c’est parce qu’il voyait la richesse de réflexions qu’elle procurait. Cela a permis à Mozart d’améliorer son génie en continuant, d’une autre manière, l’œuvre de Bach.

Wolfgang Mozart a joué de la musique dès 2 ans.

Lorsqu’on a goûté à cette capacité à transformer son esprit, on peut alors se passionner avec ce travail créatif. Évoluer peut devenir un plaisir, si on a du temps pour écrire ou créer. On sait qu’on aura peur d’évoluer. Seulement on sait aussi qu’on pourra repousser plus facilement ses limites.

Plus on attend, plus cela devient difficile de transformer son esprit. Nous avons plus de difficultés à évoluer lorsque nous vieillissons. On doit fournir beaucoup plus d’efforts pour changer son esprit. Un seul conseil : Commencez dès maintenant.

Le génie est par contre très accessible. Pour être un génie, il suffit simplement de chercher sur les limites de l’humain, grâce à la réflexion scientifique selon Platon. Ainsi lorsque vous parlez en 2014 à un élu de la séparation bancaire et d’une banque nationale, votre moralité lui semble ingénieuse. Vous lui faites peur, car s’il ne veut pas militer pour cela, vous lui rappelez qu’il a peu de chance de servir à notre civilisation, et à sa possible éternité. Il a donc peur de lui-même.

Un élu devrait, s’il avait été correctement éduqué, chercher à ce qu’on se souvienne de lui pour ce qu’il a apporté. Or beaucoup ne pensent pas au futur à long terme. Ils répètent les cours qu’ils ont appris. Ils sont en fait pour beaucoup partie intégrante du système de l’économie monétaire. Ce sont des exécutants, pas de véritables décideurs. En ne repoussant pas les limites de l’humain comme le ferait un scientifique, ce ne sont pour beaucoup que des marionnettes. À vous de les éduquer en faisant pression sur eux. Sinon la finance le fera !

Sources

Un enfant peut comprendre facilement la beauté de ce qu’il crée

Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 47395

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS1 Réfléchir pour agir

Creative Commons License